Archives du : 23 janvier 2014

23 janvier 2014 – La mer monte

Navigation

Nous sommes en station au dessus du site Snake pit.
Vents : Force 5-6
État de la mer : agitée 

Journal

La mer nous joue des tours. Elle a grossi ces dernières 24h, et pour des raisons de sécurité, une remontée d’ascenseur a dû être annulée. En effet, lorsqu’il atteint la surface, deux personnes partent en zodiac pour l’accrocher à un cable. Il est ensuite hissé à bord au moyen d’une grue. Or aujourd’hui la mer était trop formée pour la mise à l’eau du zodiac sans mettre en danger ses occupants.

Il a donc fallu réorganiser le plan de plongée afin de maintenir toutes les manipulations, et de ne pas abandonner d’équipement au fond. Ces petits imprévus arrivent régulièrement, et il faut faire preuve de beaucoup de souplesse et parfois d’imagination pour faire face aux caprices de la nature ou aux pépins techniques.

Pendant que VICTOR continue ses prélèvements sous le regard curieux d’un grenadier des abysses, à bord les manipulations et le traitement des données battent leur plein.

Magali en pleine concentration

Magali en pleine concentration

Dans la salle de traitement...

Dans la salle de traitement…

En début de soirée, VICTOR refait surface avec, dans ses bols à prélèvements, d’autres crevettes hydrothermales, dont la très belle Alvinocaris markensis.  Sur le pont les manoeuvres s’enchainent pour le hisser, et il sera aussitôt préparé pour sa 5ème et dernière plongée sur le site Snake pit. 

L'équipage à la manoeuvre à la sortie de l'eau de VICTOR

L’équipage à la manoeuvre à la sortie de l’eau de VICTOR

Plus tard dans la nuit, pour la première fois depuis le départ, on effectue des dragages. Cette opération consiste à tirer sur une courte distance une nasse afin de récolter de la faune ou des roches. Comme les deux nous intéressent, deux dragages seront effectués avec deux dragues différentes. Ces opérations dureront de 22h à 4h du matin et suivront un itinéraire précis décidé sur carte. Le Pourquoi pas ? permettant une très grande précision.

La drague Warén, pour la faune

La drague Warén, pour la faune

La mise à l’eau de Victor

Voici, en vidéo time-lapse, comment se passe la mise à l’eau de VICTOR 6000.

Vidéo de mise à l'eau du Victor 6000

VICTOR est amené sur le pont sur son chariot, puis il ancré au portique qui le soulève et l’amène au dessus de l’eau. Il est immergé et s’éloigne progressivement pendant que l’équipe déroule les 250m de laisse qui le relient au lest (qui se situe à droite, au pied du portique). Puis le lest est mis à l’eau, et VICTOR peut commencer sa descente. Le lest sert à découpler les mouvements du navire de ceux de  VICTOR.

Désolé auprès des puristes pour le format vertical de la vidéo.