Archives du : 24 janvier 2014

24 janvier 2014 – Géologie, biologie, chimie.

Navigation

Nous sommes en station au dessus du site Snake pit.
Vents : Force 6
État de la mer : agitée 

Journal

En milieu de nuit, la drague géologie est remontée, charriant plusieurs dizaines de kilos d’échantillons de roches. Basalte, sulfures, silice, nos géologues vont avoir de la matière. Pendant ce temps là, Laure examine les échantillons du dragage faune, et Valérie fait ses manipulations dans le conteneur radioactivité.

Il est 3h du matin, Valérie fait des manipulations dans le conteneur radioactivité

Il est 3h du matin, Valérie fait des manipulations dans le conteneur radioactivité

Lorsque le soleil se lève, Victor est déjà reparti pour sa 5ème et dernière plongée sur Snake pit, et le balai de l’ascenceur recommence : pompe SALSA, moules, crevettes, échantillons de fluides sont ramenés à bord. La mer ne rend pas les manoeuvres aisées, et lors d’une remontée d’ascenseur, un bout (prononcer boute, c’est un cordage) cède, obligeant à recommencer la manoeuvre. 

Sur la coursive, les géologues sont satisfaits des roches remontées dans la nuit, et repèrent déjà les pièces les plus intéressantes. Bientôt, elles seront sciées afin de dévoiler leur composition à coeur.

En chambre froide, la place est comptée entre la récupération des larves de la pompe SALSA et les dissections de moules. Ce travail de dissection est rendu délicat par les mouvements du navire, et les échantillons sont précieux et en nombre limité. Un maximum de concentration est donc nécessaire.

<em>Bathymodiolus puteoserpentis</em>

Bathymodiolus puteoserpentis

Dans le conteneur chimie, Jean-Pierre effectue une manipulation de routine : extraction du méthane contenu dans de l’eau de mer prélevée à distance des sources hydrothermales. La concentration mesurée servira de référence pour être comparée à l’eau de mer prélevée à proximité des fumeurs.

Jean-Pierre dans son conteneur chimie

Jean-Pierre dans son conteneur chimie