29 janvier 2014 – Fluo party en microbiologie

Navigation

Nous sommes en station au-dessus du site TAG.
Vents : Force 6
État de la mer : agitée 

Journal

Le bras de VICTOR va mieux. C’est un problème de communication entre le poste de commande et VICTOR qui était à l’origine du problème. Il a donc pu replonger durant la nuit pour une courte escapade, avant de remonter pour changement de module. En effet, sa prochaine sortie sera consacrée à la bathymétrie MMR (voir « Un dimanche au bord de la mer« ) du site TAG. Une petite vidéo time-lapse du changement de module a été tournée, mais la bande-passante nous empêche de la mettre en ligne. Il faudra donc attendre notre retour à terre pour la voir. En attendant, voici une photo en cours de changement de module.

Changement de module

Changement de module

Pendant ce temps, dans le laboratoire de microbiologie, on éteint la lumière et c’est fluo party ! L’équipe microbiologie a mis en place une culture en continu qui reproduit autant que possible l’environnement d’une source hydrothermale (température de 80°, émission de gaz, échantillons minéraux utilisés comme substrat, absence d’oxygène…), afin d’étudier la colonisation de ces minéraux hydrothermaux par les microorganismes. L’avantage de la culture en continu, c’est qu’on peut jouer facilement sur les ingrédients (concentration des gaz, température …) afin d’observer les variations de comportements.

Le dispositif de culture continue

Le dispositif de culture continue

Des premières observations encourageantes avaient déjà permis de détecter une activité sur des échantillons de roche polie. Un nouveau prélèvement de liquide a permis de mettre en évidence la présence de ce qui pourrait être des microorganisme méthanogènes (qui produisent du méthane). En effet, leur exposition à un certain type de lumière les fait fluorescer, signe de la présence d’une enzyme impliquée dans le processus de production du méthane. Ces microorganismes pourraient être les premiers « habitants » des zone hydrothermales.

Microorganismes vus en microscopie à fluorescence. Leur taille est d'environ 1 micron (un cheveu en fait en moyenne 70).

Microorganismes vus en microscopie à fluorescence. Leur taille est d’environ 1 micron (un cheveu en fait en moyenne 70).