Erwan Roussel

Erwan Roussel

Géomicrobiologiste
Laboratoire de Microbiologie des Environnements Extrêmes (LMEE, UMR 6197)

Rôle/mission(s) à bord

  • Conditionnement d’échantillons de cheminées hydrothermales, de fluides hydrothermaux, et de sédiments.
  • Culture de micro-organismes grâce au fermenteur gas-lifts afin d’étudier les processus de colonisation de substrat minéral (en collaboration avec Anne Godfroy).
  • Extraction d’ADN afin de décrire, une fois à terre, la diversité microbienne grâce à des outils de biologie moléculaires.
  • Mesures d’activités métaboliques (méthanogènese et acétogénèse) grâce à des substrats radiomarqués.

Ce projet a pour but d’identifier les microorganismes impliqués dans les différentes étapes de la colonisation de structures minérales hydrothermales, de déterminer les fonctions métaboliques associées à ces micro-organismes, et de comprendre les facteurs physico-chimiques contrôlant les processus de colonisation.

Parcours personnel

Durant mon parcours, mon travail de recherche s’est principalement focalisé sur les écosystèmes microbiens et leurs interactions dans différents environnements marins (littoral, océanique profond, hydrothermal).

Ainsi durant mon DEA et ma thèse en écologie microbienne élaborés à l’Ifremer et à l’Université de Bretagne Occidentale, j’ai étudié la diversité des écosystèmes microbiens marins profonds et leurs caractéristiques métaboliques en utilisant des outils de biologie moléculaire.

Par la suite, mon expérience postdoctorale de cinq ans au sein du Laboratoire de Géomicrobiologie du Département de Géosciences de l’Université de Cardiff m’a permis d’acquérir de nouvelles connaissances et compétences techniques en géochimie, connaissances axées principalement sur l’étude des interactions microorganismes-minéraux, grâce à l’étude de l’utilisation de l’hydrogène provenant de réactions abiotiques à la surface de minéraux et l’utilisation d’oxydes métalliques (fer et manganèse) par des communautés microbiennes chimiolithoautotrophes.

Qu’est ce qui vous a amené à faire le métier que vous faites aujourd’hui ?

Une passion pour la mer et la biologie, et le numéro 317 de « La Recherche » paru en 1999…

Avez-vous déjà participé à d’autres campagnes ?

BICOSE est la 3éme campagne hauturière à laquelle je participe. J’ai déjà embarqué sur L’Atalante (Ifremer) et le Marion Dufresne (TAFF) et j’ai aussi participé à de nombreuses campagnes côtières.

Qu’amènerez-vous de personnel à bord ?

John Wardle, John Lydon, John Beverley et John Gray, j’espère qu’ils seront sages…