Nuit des abysses

Le 28 janvier,  s’est déroulée la Nuit des abysses, en direct du Pourquoi pas ? de l’Université Pierre et Marie Curie et du centre Ifremer Brest.

La soirée a commencé par une présentation de la campagne et des moyens techniques, puis une liaison a été établie avec la passerelle du bateau. Suivirent 20 minutes d’images filmées par VICTOR lors d’une plongée sur le site hydrothermal Snake Pit, images commentées en direct.

Enfin 40 minutes de questions/réponses en direct avec nos scientifiques embarqués.

Si vous avez raté le direct, vous pouvez revivre l’intégralité de la soirée à cette adresse :

https://wwz.ifremer.fr/webtv/Campagnes-a-la-mer/Bicose/La-nuit-des-abysses

Voici également des réponses à des questions qui n’ont pas eu le temps d’être posées pendant la soirée. Nous y répondrons au fil de l’eau.

Voici une première série de questions concernant Victor. Franck y répond.

Victor a-t’il une boite noire ?
Camille – 13 ans

Victor n’a pas de boîte noire comme les avions. Mais c’est un petit peu pareil. Tout est enregistré comme dans une boîte noire pour être exploité après la plongée par les scientifiques (données capteurs et enregistrement des caméras). Cela sert aussi à l’équipe en charge de l’engin afin de le réparer en cas de panne.

Pourquoi le Nautile et VICTOR sont jaunes ?
Elouan – 9 ans

La couleur jaune a été choisie car c’est celle qui se voit le mieux lorsque les engins sont en surface. Il existe une autre couleur, c’est le rouge qui est utilisé pour d’autre équipements. Mais le jaune est beaucoup plus visible. Tu pourras constater si tu promènes dans un port que sur les bateaux les bouées de sauvetages sont soit jaunes, soit rouges. C’est pour la même raison.

Y-at’il des mécanismes de stabilisation du bateau lorsque VICTOR est en plongée ?
Charlotte

Le bateau a un positionnement dynamique pour garder à quelques mètres près la même position. Mais cela n’empèche pas le bateau de monter et de descendre les vagues formées par la houle. Pour que Victor ne suive pas les mouvements verticaux du navire en surface, il est intercalé entre le câble qui relie Victor à la surface et le Victor un lest de 2T. C’est ce lest qui amortis le phénomène de houle. Le Victor étant relié au Lest via ce que l’on appelle une laisse de 200m. Cela à l’avantage pour l’engin sur le fond qu’il est complètement stable.

Stabilisation

  1. Câble (8500 m)
  2. Engin VICTOR + module (en dessous)
  3. Lest
  4. Laisse souple, 200 m, diamètre : 35 mm
  5. Navire support (6 containers + treuil)

Pourquoi on l’appelle VICTOR ?
Flora – 6 ans

Le nom du Rov (Remote Operative Vehicule) est Victor en souvenir de Paul Emile Victor. Grand Océanographe français du siècle dernier. VICTOR signifie également Véhicule d’Intervention à Câble Téléopéré  d’Observation et de Recherche.

Qu’est-ce-qu’il a VICTOR ?
Lucas – 9 ans, Nina – 12 ans

Victor a du remonter avant la fin de sa plongée car son bras télémanipulateur qui s’appelle Maestro et qui lui permet de travailler était en panne. Il ne pouvait donc pas réaliser des prélèvements ou manipulation avec le matériel scientifique.

L’équipe à bord en charge du Victor pour le piloter est là aussi pour le réparer en cas de panne.

Combien de temps met VICTOR pour descendre à 3000m ?
Question collective

Victor met 2h pour atteindre 3000m. Il met 2h30 pour remonter de 3000m. La différence est du à son allègement qui est plus lent à réaliser pour remonter que son alourdissement pour descendre.

Comment fait VICTOR pour ramener des crevettes ?
Question collective

Pour faire des prélèvements d’animaux Victor est équipé entre autre d’un aspirateur à faune ou flores. Il peut donc effectuer 8 prélèvements indépendants les uns des autres car chacun est mis dans ce que l’on appelle un bol. Un mécanisme permet donc de passer d’un bol à l’autre pour que chaque prélèvement soit bien distinct.

 

2 commentaires au sujet de “Nuit des abysses

  1. Pingback: 28 janvier 2014 – Le jour des abysses | Bicose

  2. Pingback: 27 janvier 2014 – C’est louche | Bicose

La discussion est close.